Le Réveil Lozère 16 septembre 2020 � 09h00 | Par Chantal Pape

Méthanisation : un procédé d’avenir, moyennant quelques précautions

L’affaire a fait grand bruit dans le Finistère : le 20 août, une fuite provenant d’une unité de méthanisation a privé d’eau potable 180 000 habitants sur 50 communes.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Quentin et André Sergent devant la digue de 2,5 m de haut qui encercle désormais le point bas de l’élevage et de la méthanisation.
Quentin et André Sergent devant la digue de 2,5 m de haut qui encercle désormais le point bas de l’élevage et de la méthanisation. - © Chantal Pape

Suite à l’accident survenu fin août dans le Finistère, André Sergent, président de la chambre régionale d’agriculture et associé du Gaec du Millier, appelle les agriculteurs à mettre leurs installations en sécurité et en profite pour rappeler l’intérêt de la méthanisation. . Alors qu’à Châteaulin (29), l’unité de méthanisation exploitée par Engie Bioz SAS a déversé 400 m³ de digestat dans l’Aulne, privant 180 000 habitants d’eau potable pendant cinq jours*, André Sergent se souvient. « L’accident, ça n’arrive pas qu’aux autres. Il y a deux ans, nous avons déploré une fuite sur l’unité de méthanisation, pourtant bardée de sécurités ». Au total, 15 m³ se sont écoulés dans le milieu naturel. Mais l’élevage a aussitôt pris la mesure de l’enjeu. « Nous disposons désormais d’une lagune de 3 600 m³, où s’écoulent les eaux pluviales et qui recevrait tout écoulement accidentel. Et nous l’avons doublée d’une digue de 2,5 m de haut, en amont du ruisseau ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression