Le Réveil Lozère 26 décembre 2021 a 12h00 | Par Amandine Priolet

Mettre la main à la pâte avec Fourn’ambul

Une boulangerie itinérante et pédagogique : c’est ce que propose l’association Fourn’ambul qui se déplace dans les écoles, centres de loisirs, maisons de retraite de la Drôme et des départements limitrophes.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- ©

Depuis la nuit des temps, le pain rassemble. Toujours présent sur les tablées familiales, cet aliment est tout aussi commun que méconnu. Afin de le faire connaître auprès du plus grand nombre et notamment chez les tout-petits, l’association Fourn’ambul, basée à Chamaloc (Drôme), propose une boulangerie itinérante et pédagogique. Équipé d’un four à bois monté sur une remorque et de matériel éducatif (petit moulin manuel, tamis circulaire), Jean-Luc Espanel parcourt les départements de la Drôme, de l’Isère et de l’Ardèche à la rencontre des enfants et des grands parents avec sa boulangerie ambulante. Il se déplace dans les écoles, les centres de vacances, les maisons de retraite, les foires et même chez des particuliers pour leur apprendre les différentes étapes de la fabrication du pain : le pétrissage, le façonnage, la personnalisation de son pain, la cuisson au feu de bois, etc. « La volonté première de Fourn’ambul est de transmettre un savoir-faire, de découvrir le plaisir de fabriquer du pain », explique le boulanger.

Le plaisir de transmettre
Cette envie de transmettre, Jean-Luc Espanel l’a acquise au cours de son expérience dans une boulangerie bio de la région lyonnaise, au début des années 2000. « Nous avions deux fours assez anciens. Nous faisions tout à la main. Les seuls instruments dont nous disposions étaient une balance et un thermomètre. Tous nos sens étaient mis à contribution », se rappelle-t-il. Déjà à cette époque, son patron accueillait des groupes scolaires pour leur montrer la préparation du pain.
Après un changement de direction et quelques années à travailler dans les énergies renouvelables jusqu’à un licenciement économique, Jean-Luc Espanel fait la découverte d’une boulangerie pédagogique dans le Massif central. Appréciant le contact avec le public, jeune et moins jeune, il revient à sa passion première – la boulangerie – et se lance dans l’aventure. L’association loi 1901 voit le jour en 2016 dans le Diois. Depuis, le boulanger ne cesse de parcourir villes et villages. « Dans les écoles, les enfants ont plaisir à sentir le levain, à toucher la pâte, à façonner leurs petites boules de pain, à les décorer avec des graines. Ils rentrent ensuite à la maison avec leur pain, fiers d’avoir mis la main à la pâte », témoigne-t-il. Durant les phases intermédiaires de levée du pain, Fourn’ambul propose divers ateliers : reconnaissance des différentes céréales et leurs utilisations, jeux sensoriels de toucher, d’observation, de réflexion, découverte des étapes qui mènent du grain au pain…

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En faisant un don de mille litres, par exemple, un producteur permet de nourrir environ vingt familles pendant un an

explique la fédération des banques alimentaires (premier réseau d’associations d’aide alimentaire).