Le Réveil Lozère 02 février 2022 a 12h00 | Par Suzanne Marion

Mikaël Vacher prend la présidence de Terana

Le 1er janvier 2022, le groupement d’intérêt public Terana a changé de président. Mikaël Vacher, délégué à l’agriculture au Département de la Haute-Loire, succède ainsi à Chantal Brosse, son homologue au Département de la Loire.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mikaël Vacher, président de Terana, aux côtés de Chantal Brosse l’ancienne présidente.
Mikaël Vacher, président de Terana, aux côtés de Chantal Brosse l’ancienne présidente. - © Terana

C’est un agriculteur, par ailleurs conseiller départemental de Haute-Loire délégué à l’agriculture, qui a pris depuis le 1er janvier la présidence de Terana (groupement d’intérêt public), qui regroupe les laboratoires départementaux publics du Cantal, du Cher, de la Loire, de la Haute-Loire, de la Nièvre, du Puy-de-Dôme et du Rhône. Mikaël Vacher succède à Chantal Brosse, son homologue au département de la Loire. Dans un souci de partage des responsabilités, le groupe a opté pour une présidence tournante tous les trois ans.
Très connu dans le monde agricole départemental, Mikaël Vacher, éleveur en production laitière bio, a été président des Jeunes agriculteurs de Haute-Loire de 2011 à 2014. Il est actuellement vice-président de la chambre d’agriculture 43. Par ailleurs, il est aussi engagé au service des collectivités territoriales. Après six ans passés au conseil municipal de sa commune Chassagnes dans le Brivadois, il devient à 27 ans le plus jeune maire du département, puis rejoint en 2021 le Conseil départemental.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.