Le Réveil Lozère 09 septembre 2020 a 11h00 | Par David Laisney

Moins de pertes au silo avec les godets trancheurs

Les godets désileurs trancheurs s’utilisent pour reprendre le fourrage au silo en assurant une découpe franche du front d’attaque. Ils servent aussi à sectionner les balles rondes, mais pour cette opération il existe également des pinces spécifiques.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les godets désileurs trancheurs s’utilisent pour reprendre le fourrage au silo en assurant une découpe franche du front d’attaque. Ils servent aussi à sectionner les balles rondes, mais pour cette opération il existe également des pinces spécifiques.
Les godets désileurs trancheurs s’utilisent pour reprendre le fourrage au silo en assurant une découpe franche du front d’attaque. Ils servent aussi à sectionner les balles rondes, mais pour cette opération il existe également des pinces spécifiques. - © Annick Conté/Illustration

La reprise de l’ensilage au tas avec une fourche à grapin ou une benne multifonction présente l’inconvénient de faire entrer de l’air dans le silo, de relancer la fermentation et d’engendrer des pertes par moisissure. Les godets désileurs à fraise rotative limitent ce phénomène, mais ils ont tendance, pour certains, à défibrer le fourrage. Ils trouvent aussi leur limite d’efficacité dans l’ensilage d’herbe, notamment en cas de brins longs issus de la récolte à la remorque autochargeuse. Ils sont également plus exigeants en entretien. Pour s’affranchir de ces problèmes, de nombreux fabricants proposent des godets trancheurs à système de coupe rigide (AP, BVL, Manitou, Redrock, Robert, Tanco…). Emily se démarque avec le modèle Scie’Rex à mouvement alternatif, dont le principe de fonctionnement assure une découpe nette, mais impose davantage de pièces en mouvement. Ces équipements, agissant comme une tenaille, garantissent une découpe franche du front d’attaque et s’utilisent aussi bien pour charger une remorque mélangeuse qu’un système d’alimentation automatisé. Certains éleveurs les exploitent également en déposant directement les cubes d’ensilage devant les cornadis des génisses, par exemple. Dans ce cas, comme le fourrage n’est pas détassé, il ne s’échauffe pas et se conserve plusieurs jours.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Aujourd’hui, la zone des Landes malheureusement est condamnée à très court terme

A déclaré Marie-Pierre Pé, la directrice du Cifog (interprofession du foie gras), sur RTL le 8 janvier. Avec une quarantaine de nouveaux cas depuis le 8 janvier, l’épizootie d’influenza aviaire poursuit sa progression