Le Réveil Lozère 27 novembre 2022 a 08h00 | Par JG

Moins écolos et plus standardisés, anatomie des nouveaux PAT

Les plans alimentaires territoriaux (PAT) récents délaissent les enjeux environnementaux au profit de la question alimentaire, indique une note de l’Observatoire national des PAT.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les plans alimentaires territoriaux (PAT) récents délaissent les enjeux environnementaux au profit de la question alimentaire, indique une note de l’Observatoire national des PAT.
Les plans alimentaires territoriaux (PAT) récents délaissent les enjeux environnementaux au profit de la question alimentaire, indique une note de l’Observatoire national des PAT. - © Christian Gloria/Illustration

Des plans alimentaires territoriaux (PAT) plus standardisés et moins ambitieux sur l’écologie. Ce sont les principales évolutions relevées par l’Observatoire national des PAT (OnPAT) entre les projets les plus anciens et les plus récents. Une note produite en septembre compare les caractéristiques des PAT de 1er cycle (dits « opérationnels ») nés entre 2014-2020, avec celles des PAT de 2e cycle (dits « émergents »), conçus depuis 2020 après la crise Covid. Premier enseignement : les sujets de l’accessibilité sociale, de la nutrition, de la santé et de la restauration collective « prennent de l’ampleur » au détriment des enjeux de transition écologique. Ainsi, moins de la moitié (47 %) des PAT émergents intègre des éléments de protection de l’environnement (aide à l’adaptation au changement climatique, protection de l’eau, de la biodiversité), contre 81 % des PAT opérationnels.
Cela pourrait être une conséquence de la crise Covid qui a mis l’accès à l’alimentation au centre des préoccupations politiques, mais aussi du Plan de relance qui a favorisé les projets de relocalisation de l’agriculture et donc le « localisme » plutôt que la transition écologique. De manière générale, les PAT récents sont alignés avec les thématiques du Programme national pour l’alimentation (PNA 3 2019-2023) : justice sociale, lutte contre le gaspillage alimentaire et éducation alimentaire. Par conséquent, ces projets sont très homogènes et ne sont pas adaptés aux spécificités locales.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.