Le Réveil Lozère 13 octobre 2021 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Moisson de médailles pour la Lozère

Au sommet de l'élevage à Cournon, les lozériens ont remporté (presque) tous les honneurs.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Au sommet de l'élevage à Cournon, les lozériens ont remporté (presque) tous les honneurs.
Au sommet de l'élevage à Cournon, les lozériens ont remporté (presque) tous les honneurs. - © SC

En accueillant 93 000 visiteurs durant quatre jours, le Sommet de l'Elevage a fait le plein. Une fréquentation exceptionnelle qui renoue avec les plus beaux millésimes d'avant Covid.

Si la fréquentation du premier jour du Sommet, un mardi c'était inédit, a été plutôt timide, de l'ordre de 15 000 visiteurs, les deux jours suivants ont déjoué tous les pronostics les plus pessimistes. Les visiteurs n'ont pas boudé le sommet, bien au contraire. Mercredi et jeudi après-midi, on a largement dépassé les 30 000 entrées journalières. Dans les travées, pourtant élargies, difficile en effet de se frayer un chemin à la mi-journée. Au final, le Sommet comptabilise 93 000 entrées en quatre jours. Une gageure en ces temps post Covid où le public étranger était beaucoup moins nombreux. « Le double pari du passage à quatre jours et de l'ouverture de la nouvelle halle, est gagné. Dans un contexte sanitaire délicat, nous avons tenu bon et nous avons eu raison. Aujourd'hui, cette nouvelle halle fait consensus et offre de véritables perspectives pour le développement de l'événementiel avec des retombées pour la Métropole », se félicite le président du salon, Jacques Chazalet. Avec cette nouvelle envergure, le Sommet se positionne résolument comme une locomotive pour le développement économique de l'agriculture et plus globalement du territoire auvergnat. Mais au-delà des chiffres, le salon a été celui des sourires retrouvés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).