Le Réveil Lozère 09 septembre 2020 à 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Mutilations de chevaux : les éleveurs lozériens inquiets

Le mystère s’épaissit et les éleveurs de chevaux sont de plus en plus inquiets. Au moment où nous mettons sous presse, une trentaine de cas de mutilation sur chevaux ont été relevés, et des enquêtes de gendarmerie sont en cours. Si la Lozère est épargnée, les éleveurs s’alarment d’un phénomène inexpliqué.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le mystère s’épaissit et les éleveurs de chevaux sont de plus en plus inquiets. Au moment où nous mettons sous presse, une trentaine de cas de mutilation sur chevaux ont été relevés, et des enquêtes de gendarmerie sont en cours. Si la Lozère est épargnée, les éleveurs s’alarment d’un phénomène inexpliqué.
Le mystère s’épaissit et les éleveurs de chevaux sont de plus en plus inquiets. Au moment où nous mettons sous presse, une trentaine de cas de mutilation sur chevaux ont été relevés, et des enquêtes de gendarmerie sont en cours. Si la Lozère est épargnée, les éleveurs s’alarment d’un phénomène inexpliqué. - © Eddie Capelle

« On fait des rondes et on communique entre nous », explique une éleveuse lozérienne, installée depuis 2019, et qui préfère garder l’anonymat, « pour protéger son élevage ». Si les mutilations n’ont pas encore atteint le département, les éleveurs locaux sont sur les dents.
« Le problème, c’est qu’on a de grandes étendues à couvrir », rapporte l’agricultrice, qui alterne, une nuit sur deux, avec son mari, pour la surveillance de leur élevage. Ils dorment sur place, dans les voitures, alors que les nuits sont de plus en plus fraîches, et s’obligent à régulièrement parcourir les vastes étendues de leurs parcelles.
« Cette situation est intenable, s’agace l’éleveuse, entre le travail en journée, les enfants à s’occuper et des nuits courtes où on stresse pour nos chevaux ». Cette dernière, qui se sent impuissante à protéger ses animaux, après une semaine de ce régime, espère que les coupables seront vite appréhendés. Tout comme ceux avec lesquels elle échange presque quotidiennement des informations. Tous, assure l’éleveuse, suivent les actualités de près, anxieux de voir de nouveaux cas s’étaler chaque jour à la une des médias nationaux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Des bénéfices économiques directs, et une productivité ou une rentabilité accrue sont les conditions essentielles de l’adoption des pratiques durables à court terme

soulignent des chercheurs dans une étude publiée le 4 octobre dans Nature.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui