Le Réveil Lozère 26 février 2020 à 09h00 | Par Marion Ghibaudo

« Nous voulons travailler pour tous les agriculteurs »

À la suite de son élection à la tête de la FDSEA le 20 février, le Réveil Lozère part à la rencontre d’un syndicaliste engagé.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Marion Ghibaudo

Installé en 1997 en exploitation individuelle, après avoir repris une exploitation voisine de celle de son père, Jean-François Maurin et sa femme Sophie Maurin se sont établis près de Saint-Étienne-du-Valdonnez. En 2015, sa femme le rejoint sur l’exploitation et ils basculent en Gaec. Une exploitation qui s’étend sur 210 hectares, avec 60 vaches Aubrac et des broutards à destination de l’Italie et des pays du Maghred, notamment.
« J’ai adhéré à la FDSEA dès 1997 », explique Jean-François Maurin même s’il reconnaît qu’il n’y était pas très actif au départ. « En 2015, j’arrive au bout de mes gros projets professionnels », décrit le nouveau président de la FDSEA, ce qui lui laisse le temps de s’engager.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1549, du 27 février 2020, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui