Le Réveil Lozère 14 février 2022 a 08h00 | Par Marion Ghibaudo

Nuageuse, la Tarentaise qui représente la Lozère

Vingt ans après sa première montée au salon de l'agriculture, Éric Chabalier revient à ce concours phare avec Nuageuse, une belle vache racée qui s'était déjà faite remarquer à Cournon.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Vingt ans après sa première montée au salon de l'agriculture, Éric Chabalier revient à ce concours phare avec Nuageuse, une belle vache racée qui s'était déjà faite remarquer à Cournon.
Vingt ans après sa première montée au salon de l'agriculture, Éric Chabalier revient à ce concours phare avec Nuageuse, une belle vache racée qui s'était déjà faite remarquer à Cournon. - © Marie-Aimée Jourdan

A Cournon en 2021, Nuageuse a raflé une flopée de médailles : premier prix de section, meilleure mamelle jeune et elle avait même été retenue pour le championnat jeune, « une fierté par rapport à sa très belle prestation » pour Éric Chabalier.
Née en 2017, elle vient de vêler son second veau début janvier et sera en début de lactation pour le salon de l'agriculture. De caractère placide, bonne productrice (près de 5 000 kilos de lait en première lactation avec un taux cellulaire parfait), elle était la candidate idéale pour ces concours, selon l'éleveur. Et pour renforcer son image de star, Nuageuse a même été retenue par les techniciens du centre d'insémination pour apparaître sur le catalogue de juin-juillet, en compagnie du taureau Just sur villa.
La première phase de dressage aura donc servi pour les photos du catalogue, « je l'ai reprise ensuite pour Cournon, et là, je finis de la promener et de la dresser pour Paris, et elle se prête bien au jeu de la cloche », souligne l'éleveur.
En plus de son caractère docile, Nuageuse répond aux critères de races, selon son éleveur, ce qui lui a donné l'envie de revenir en concours. Entre 2001 et 2014, Éric Chabalier a participé 8 fois au SIA et au sommet de l'élevage à Cournon, notamment avec sa vache Noceuse qui avait remporté de nombreux prix à Paris à l'époque : premier prix de section, championne jeune, et cerise sur le gâteau, un prix de challenge jeune remporté par l'agriculteur. Entre 2014 et 2022, l'éleveur n'avait pas inscrit de vache pour le salon, c'est donc un retour aux concours pour ce dernier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.