Le Réveil Lozère 06 mars 2019 a 09h00 | Par Chambre d’agriculture de Lozère

Objectif : « Azote à 200°C » pour les céréales et les prairies temporaires

Avant les Infos prairies, la chambre d’agriculture publie chaque semaine « l’Info ferti » afin de déterminer le bon moment pour faire ses apports azotés.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Le Réveil Lozère

Comme pour l’Info prairie, les sommes de températures permettent de déterminer le bon moment pour réaliser les apports azotés minérales et organiques sur les prairies et les céréales. Attention, tout de même, à bien respecter les délais entre l’épandage et la fauche pour les lisiers pour éviter des problèmes sanitaires sur le troupeau.

Le conseil de la semaine
Chaque semaine, la chambre d’agriculture vous informe en publiant les cumuls des températures pour les différentes zones du département. Cette semaine la période est propice pour les apports en zone de demi-montagne. Cependant, les apports sont déconseillés, à cause des précipitations annoncées jusqu’à dimanche.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1500, du 7 mars 2019, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.