Le Réveil Lozère 22 juin 2022 a 15h00 | Par Marion Ghibaudo

« On va crever », dénoncent la FDSEA et les JA

Jeudi 16 juin, les syndicats agricoles de la FDSEA et des JA ont organisé une grande manifestation de colère sur l’aire de la Lozère, avec prises de paroles, blocage de l’A75 dans le sens nord-sud et barrage filtrant. Et échange téléphonique avec le ministre de l’agriculture, Marc Fesneau.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Jeudi 16 juin, les syndicats agricoles de la FDSEA et des JA ont organisé une grande manifestation de colère sur l’aire de la Lozère, avec prises de paroles, blocage de l’A75 dans le sens nord-sud et barrage filtrant. Et échange téléphonique avec le ministre de l’agriculture, Marc Fesneau. (© Marion Ghibaudo) Jeudi 16 juin, les syndicats agricoles de la FDSEA et des JA ont organisé une grande manifestation de colère sur l'aire de la Lozère, avec prises de paroles, blocage de l'A75 dans le sens nord-sud et barrage filtrant. Et &am © Marion Ghibaudo Jeudi 16 juin, les syndicats agricoles de la FDSEA et des JA ont organisé une grande manifestation de colère sur l’aire de la Lozère, avec prises de paroles, blocage de l’A75 dans le sens nord-sud et barrage filtrant. Et échang © Marion Ghibaudo Jeudi 16 juin, les syndicats agricoles de la FDSEA et des JA ont organisé une grande manifestation de colère sur l’aire de la Lozère, avec prises de paroles, blocage de l’A75 dans le sens nord-sud et barrage filtrant. Et échang © Marion Ghibaudo Jeudi 16 juin, les syndicats agricoles de la FDSEA et des JA ont organisé une grande manifestation de colère sur l’aire de la Lozère, avec prises de paroles, blocage de l’A75 dans le sens nord-sud et barrage filtrant. Et échang © Marion Ghibaudo Jeudi 16 juin, les syndicats agricoles de la FDSEA et des JA ont organisé une grande manifestation de colère sur l’aire de la Lozère, avec prises de paroles, blocage de l’A75 dans le sens nord-sud et barrage filtrant. Et échang © Marion Ghibaudo

Hervé Boudon, président des JA lozériens, a pu discuter au téléphone avec le ministre de l’agriculture, Marc Fesneau, en fin de manifestation, avec l’aide du député lozérien Pierre Morel-à-l’Huissier. Une promesse de rencontre prochaine avec une délégation lozérienne a été négociée. Au moment du bouclage du Réveil Lozère, le ministre de l’agriculture n’a pas souhaité répondre à nos questions sur les réponses à apporter aux revendications des éleveurs, ni si une date est désormais calée pour cette hypothétique rencontre.
200 agriculteurs, une quarantaine de tracteurs, venus de Lozère, de Haute-Loire et du Cantal se sont retrouvés sur l’aire de la Lozère jeudi 16 juin pour dénoncer une situation de ras-le-bol : prédation (loups et vautours), sécheresse, coût des matières premières… Les sujets de mécontentement sont nombreux parmi les agriculteurs du Massif Central. Et pour exprimer leur colère, les syndicats ont décidé de mener une opération sur l’Aire de la Lozère, accompagnée d’un blocage de l’A75 dans le sens nord-sud. Les automobilistes ont donc dû passer par la déviation mise en place par les agriculteurs, où ils ont reçu tracts et explications à propos de cette manifestation. L’ambiance détendue et bon enfant a permis aux uns et aux autres d’échanger sans heurts. Les agriculteurs ont levé le barrage et le camp vers 23 heures, près de quatre heures après le début du blocage.

La prédation inquiète

Dans un contexte de prédation croissante en Haute-Loire, la FDSEA43 a organisé mardi 14 juin, à Saugues, une réunion avec une cinquantaine d’éleveurs et la DDT, pour «qu’ils nous expliquent les procédures face au loup». «Il y a une recrudescence d’attaques en Haute-Loire, dans le Cantal et en Lozère, il est temps que l’administration prenne ses responsabilités», a asséné Claude Font, qui a pointé le ras-le-bol des éleveurs. Lors du groupe national loup, qui aura lieu le 27 juin, Claude Font, en tant que secrétaire général de la FNO, compte bien porter les inquiétudes des agriculteurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.