Le Réveil Lozère 19 juin 2019 a 10h00 | Par AG

Pac : des progrès mais pas d’accord

La présidence roumaine du Conseil de l’UE va se contenter de présenter aux ministres de l’agriculture de l’UE le 18 juin à Luxembourg un rapport d’avancement des négociations sur la future Pac, faute d’avoir pu obtenir un premier accord partiel.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Ambition nettement revue à la baisse, et agenda largement allégé par rapport à ce qui était initialement attendu pour le dernier Conseil agricole de l’UE présidé par la Roumanie. Celle-ci aurait souhaité organiser une négociation marathon sur deux voire trois jours pour arracher une « approche générale partielle » sur la future Pac, mais finalement les ministres ne se réuniront le 18 juin à Luxembourg que pour approuver un rapport de progrès des discussions sur ce dossier. Et le reste de la journée sera consacré aux questions de pêche
La Roumanie n’a pourtant pas ménagé sa peine : quelque 26 jours au total de réunions en groupe de travail, auxquels se sont ajoutées 14 sessions du Comité spécial agriculture (CSA) et cinq réunions ministérielles en six mois. Mais au final un simple rapport d’avancement des discussions sera adopté. Le document de 13 pages dresse la liste des points discutés dans le cadre des trois propositions de règlements (plans stratégiques, OCM et règlement horizontal), mais sur lesquels aucun compromis n’a pu être trouvé, que ce soit faute de visibilité budgétaire ou bien d’avancées techniques sur le fond. La Roumanie considère pourtant qu’elle n’était pas loin de son objectif de finaliser une approche générale partielle, les textes des règlements OCM et horizontal étant « globalement stables » et des progrès significatifs ayant été réalisés « en ce qui concerne le règlement sur les plans stratégiques ».

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1515, du 20 juin 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous disons stop à l'arrivée de toutes ces réglementations, le monde agricole n'en peut plus, il s'y perd. Il ne sait plus à quelle zone réglementaire il appartient, à quelle date semer.

Les chambres d'agriculture demandent une planification face au nombre important de politiques environnementales.