Le Réveil Lozère 25 septembre 2019 a 09h00 | Par AG

Pac : les débats reprennent… lentement

Les États membres et le Parlement européen, chacun de leur côté, se remettent peu à peu au travail sur les propositions de la Commission européenne pour la future Pac, malgré l’absence de visibilité sur le cadre financier pluriannuel de l’UE.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

À défaut de pouvoir entamer la discussion sur les points les plus problématiques – faute de visibilité sur le budget disponible – la présidence finlandaise du Conseil poursuit l’examen technique des propositions de la Commission européenne pour la future Pac. Les experts des États membres ont donc évoqué le 16 septembre dans le cadre du Comité spécial agriculture (CSA) une flexibilité accrue pour l’allocation des enveloppes des paiements directs (en particulier pour les éco-régimes et les aides aux jeunes agriculteurs). Les adaptations proposées par la Finlande pour éviter le risque d’un manque de fonds en cas de demandes plus importantes que prévu (en permettant de fixer un niveau maximal ou minimal de soutien) ont été bien accueillies par les États membres. En effet, les Vingt-huit estiment qu’il sera difficile de planifier à l’avance les fonds à réserver aux éco-régimes – un dispositif nouveau – ainsi que pour les jeunes agriculteurs. Résultat : en cas de sous-exécution (moins de demandes que prévu), il y aurait un risque de fonds non utilisés, et en cas de sur-exécution (plus de demandes que prévu), il n’y aurait pas suffisamment de fonds pour couvrir les besoins ce qui enverrait un signal négatif, voire découragerait les agriculteurs.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1527, du 26 septembre 2019, en page 13.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les engagements et les efforts fournis par tous les maillons de la filière semblent être reconnus et appréciés pour une grande partie des interrogés

se félicite Interbev (interprofession bétail et viandes), d’après un sondage publié le 24 février.