Le Réveil Lozère 07 avril 2021 a 09h00 | Par AG

Pac : un accord de principe partiel, à confirmer

États membres, Commission européenne et Parlement européen ont convenu le 26 mars lors d’un « super trilogue » de toute une série d’accords de principe dans leurs négociations sur la future Pac. Une réelle avancée en vue d’un compromis définitif au mois de juin.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
États membres, Commission européenne et Parlement européen ont convenu le 26 mars lors d’un « super trilogue » de toute une série d’accords de principe dans leurs négociations sur la future Pac. Une réelle avancée en vue d’un compromis définitif au mois de juin.
États membres, Commission européenne et Parlement européen ont convenu le 26 mars lors d’un « super trilogue » de toute une série d’accords de principe dans leurs négociations sur la future Pac. Une réelle avancée en vue d’un compromis définitif au mois de juin. - © Aurélie Pasquelin/Illustration

Les discussions entre les négociateurs en chef du Conseil de l’UE, du Parlement européen et de la Commission européenne, lors du « super trilogue » du 26 mars, ont permis d’engranger des avancées positives sur certains éléments de la réforme de la Pac. « Nous sommes parvenus à toute une série d’accords de principe qui doivent encore être validés au niveau technique. Mais c’est un premier pas très important en vue de la conclusion des négociations d’ici la fin du semestre », s’est félicitée la ministre portugaise de l’Agriculture Maria do Ceu Antunes qui préside le Conseil. Et d’ajouter que « la grande majorité des propositions présentées par la présidence portugaise, pour rapprocher les positions du Parlement, ont été confirmées, avec un esprit très constructif des parties ». Quatre dossiers ont été discutés : le ciblage des aides, le nouveau modèle de mise en œuvre, le système de sanction et le volet vitivinicole de l’OCM unique. Des travaux supplémentaires sont néanmoins nécessaires. Côté Parlement européen, on salue d’ailleurs les progrès enregistrés de manière plus prudente. Le président de la commission de l’Agriculture Norbert Lins admet que les positions des institutions se sont rapprochées mais prévient qu’il attend « plus de flexibilité de la part du Conseil ». Sur cette base, des discussions techniques vont reprendre à partir du 6 avril et les prochains trilogues sont prévus pour le 16 avril sur les plans stratégiques, le 21 avril sur l’OCM unique et le 23 avril sur le règlement horizontal. Un très gros dossier reste sur la table : l’architecture verte et ses éco-régimes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.