Le Réveil Lozère 25 décembre 2022 a 08h00 | Par AG

Perspectives agricoles 2022-2032 : un ralentissement de la croissance de l'UE en vue

Les paramètres de la productivité agricole européenne entrent « dans une nouvelle phase », prévient Bruxelles dans son rapport annuel sur les perspectives de l'agriculture à moyen terme. Dans les dix prochaines années, la Commission prévoit en effet une stagnation de la production des principales denrées alimentaires du fait, entre autres, du changement climatique, des nouvelles tendances de consommation et des exigences environnementales renforcées.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les paramètres de la productivité agricole européenne entrent « dans une nouvelle phase », prévient Bruxelles dans son rapport annuel sur les perspectives de l'agriculture à moyen terme. Dans les dix prochaines années, la Commission prévoit en effet une stagnation de la production des principales denrées alimentaires du fait, entre autres, du changement climatique, des nouvelles tendances de consommation et des exigences environnementales renforcées.
Les paramètres de la productivité agricole européenne entrent « dans une nouvelle phase », prévient Bruxelles dans son rapport annuel sur les perspectives de l'agriculture à moyen terme. Dans les dix prochaines années, la Commission prévoit en effet une stagnation de la production des principales denrées alimentaires du fait, entre autres, du changement climatique, des nouvelles tendances de consommation et des exigences environnementales renforcées. - © François d'Alteroche/Illustration

Entre la multiplication des crises (Covid-19, guerre en Ukraine), les événements météorologiques extrêmes, des maladies animales - entraînant de nouvelles incertitudes pour les marchés agricoles et la sécurité alimentaire mondiale - les nouvelles tendances de consommation et les pressions environnementales, la Commission européenne prévoit dans son rapport sur les perspectives agricoles pour 2022-2032 publié le 8 décembre « un ralentissement de la croissance de la production des principaux secteurs agricoles de l'UE » dans les années à venir. Dans l'ensemble, la production devrait stagner, voire légèrement baisser, ce qui devrait être le cas du lait et de la viande. Au cours des dernières décennies, l'UE a été en mesure d'augmenter sa productivité agricole, et donc sa production, grâce en particulier au rôle important joué par les États membres ayant rejoint l'UE après 2004 où les investissements structurels, grâce au financement communautaire, ont stimulé les rendements des cultures et du lait. Mais au cours de la prochaine décennie, « les paramètres clés de la productivité semblent entrer dans une nouvelle phase », souligne la Commission européenne. Ainsi, la croissance du rendement des cultures devrait maintenant ralentir et le niveau de production stagner du fait du changement climatique, d'une moindre utilisation des produits phytosanitaires et des engrais synthétiques, d'un accès limité aux techniques d'édition génomiques et d'un ralentissement des améliorations génétiques possibles, entrevoit le rapport.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.