Le Réveil Lozère 13 juillet 2022 a 14h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec la Pamac

Philippe Panel, élu Président de la CRMCCA Auvergne-Rhône-Alpes

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Philippe Panel a été élu Président de la CRMCCA (conféderation régionale de la mutualité, de la cooperation et du Crédit agricole) Auvergne-Rhône-Alpes, le 1er juillet dernier. Il succède à Patrice Dumas, président de la coopération agricole Rhône-Alpes-Auvergne, qui a exercé ce mandat pendant trois ans. Âgé de 63 ans, Philippe Panel est agriculteur en polyculture à Chalus dans le Puy-de-Dôme. Présidant actuellement la Mutualité sociale agricole Auvergne, il est également engagé dans l'économie sociale et solidaire. La CRMCCA, confédération régionale de la mutualité (Groupama et MSA), de la coopération et du Crédit agricole, est une organisation professionnelle agricole ayant pour objet de favoriser les échanges entre les quatre organismes membres, de les représenter, et d'étudier toute question d'intérêt commun, dans le cadre géographique de la région administrative. Les familles qui constituent la CRMCCA partagent les valeurs de la coopération et du mutualisme qu'elles font vivre en tenant compte des spécificités de leurs activités respectives. Cette éthique, fondée sur les valeurs de proximité, de responsabilité et de solidarité, sous-tend l'action de nos entreprises. La présidence de la CRMCCA est assurée à tour de rôle par chacun des organismes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.