Le Réveil Lozère 09 décembre 2020 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Pierre-Jean Astruc bénéficie du service permis de construire

Pierre-Jean Astruc, installé à Lajo, souhaite construire un bâtiment sur sa parcelle pour abriter son troupeau d’Aubrac. Pour ce projet, il a pu bénéficier du service permis de construire de la chambre d’agriculture de Lozère, qui vient d’être lancé.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pierre-Jean Astruc, installé à Lajo, souhaite construire un bâtiment sur sa parcelle pour abriter son troupeau d’Aubrac. Pour ce projet, il a pu bénéficier du service permis de construire de la chambre d’agriculture de Lozère, qui vient d’être lancé.
Pierre-Jean Astruc, installé à Lajo, souhaite construire un bâtiment sur sa parcelle pour abriter son troupeau d’Aubrac. Pour ce projet, il a pu bénéficier du service permis de construire de la chambre d’agriculture de Lozère, qui vient d’être lancé. - © Marion Ghibaudo

Le service permis de construire, inauguré cette année en Lozère, permet d’accompagner les requérants depuis l’avant-projet (budgets, besoins et priorités sont définis à ce moment-là) jusqu’au permis de construire. Une assurance pour les agriculteurs, qui s’appuient désormais sur un interlocuteur unique, tout au long de la construction du dossier.
Le bâtiment de Pierre-Jean Astruc, sur une parcelle qui pour le moment est toujours un bosquet, devrait occuper 945 m² et permettre d’abriter son troupeau de 40 vaches à vêler de race Aubrac, « qui passe la plus grande partie de l’année dehors », selon le jeune agriculteur. Si tout se déroule comme prévu, le bâtiment devrait entrer en fonction à l’hiver 2021.
« Ce bâtiment va permettre de mieux travailler, mieux mécaniser », décrit le jeune agriculteur, installé seul depuis 2016 à Lajo et possédant 80 hectares de SAU.
Alors, lorsqu’il a eu l’occasion d’acheter cette parcelle près de sa ferme, il n’a pas hésité. « Ça a été le déclic pour faire construire le bâtiment », note Pierre-Jean Astruc, d’autant plus qu’il y a un accès à la route immédiat, ce que l’agriculteur voulait absolument pour cet édifice. Le projet devrait être dans un budget global de près de 160 000 euros.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Cela reste une proposition, qui doit être validée politiquement et budgétairement. Mais nous espérons qu’un arrêté pourra être publié au cours de la campagne qui s’ouvre

détaille Claude Font, qui avait suggéré début avril de fonder les critères du cercle zéro sur les attaques par massif.