Le Réveil Lozère 14 octobre 2020 à 12h00 | Par Gaëtane Trichet

Pierre Klein : l’expérience d’un ancien agriculteur devenu écrivain

La Pérégrination vers l’Occident est le titre du livre de Pierre Klein, ancien agriculteur, aujourd’hui à la retraite. Retour sur une œuvre qui a reçu le prix de l’Œuvre d’Orient 2020 et sur l’aventure littéraire et humaine qui l’a accompagnée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Pérégrination vers l’Occident est le titre du livre de Pierre Klein, ancien agriculteur, aujourd’hui à la retraite. Retour sur une œuvre qui a reçu le prix de l’Œuvre d’Orient 2020 et sur l’aventure littéraire et humaine qui l’a accompagnée.
La Pérégrination vers l’Occident est le titre du livre de Pierre Klein, ancien agriculteur, aujourd’hui à la retraite. Retour sur une œuvre qui a reçu le prix de l’Œuvre d’Orient 2020 et sur l’aventure littéraire et humaine qui l’a accompagnée. - © Gaëtane Trichet

Pierre Klein, agriculteur à Missy-les-Pierrepont (Aisne), tout juste retraité, raconte dans La Pérégrination vers l’Occident, l’histoire de deux moines ouïghours chrétiens nestoriens, Çauma et Marcos son disciple, qui, au xiiie siècle, décident de se rendre en pèlerinage à Jérusalem. La guerre entre les Mongols et les Mamelouks musulmans d’Égypte immobilise les deux hommes en Mésopotamie. L’écrivain nous explique pourquoi il a décidé de se lancer dans cette aventure, entre réalité et fiction.

Une rencontre décisive
Rien ne prédestinait Pierre Klein à l’écriture, lui qui a suivi des études scientifiques. Féru de lecture, il tombe par hasard, il y a une bonne vingtaine d’années, sur la traduction en français d’une chronique sur les deux moines. « Il s’agissait d’un livre très érudit, plein de notes, un livre académique. Il raconte le voyage extraordinaire des deux moines, mais il n’y a aucun élément psychologique, ni de sentiment. Juste des faits. »
Ce livre marque Pierre Klein, cette histoire trotte dans sa tête. Tout va s’éclairer lorsqu’il part avec son épouse en voyage organisé au Kurdistan irakien, précisément dans sa capitale à Erbil. Il y rencontre Bashar Warda, qui deviendra l’archevêque chaldéen de la ville. « Un homme remarquable, aux qualités rares, qui a recueilli les chrétiens de Mossoul, les yézidis et même des musulmans chassés par Daech. C’est en grande partie lui qui a organisé leur accueil, qui les a nourris et logés. Il a réussi à créer à Erbil une université de niveau international, qui accueille des élèves de toutes religions… Un homme génial ! » Pierre parle alors à Bashar Warda de son envie d’écrire un livre sur les deux moines et les chrétiens d’Orient. L’archevêque d’Erbil l’encourage. « Dans la vie, il y a des rencontres qui marquent profondément et là, c’en était une », assure Pierre Klein qui a décidé de lui verser les droits d’auteur de son livre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui