Le Réveil Lozère 22 décembre 2020 a 09h00 | Par AG

Politique de promotion : l’enveloppe prévue pour le bio en 2021 critiquée

La Commission européenne envisage de consacrer quelque 30 % des fonds de la politique de promotion des produits agricoles en 2021 au secteur biologique. Une part qu’une dizaine d’organisations agricoles européennes jugent bien trop importante alors que le bio ne représente que 8 % du marché.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La Commission européenne envisage de consacrer quelque 30 % des fonds de la politique de promotion des produits agricoles en 2021 au secteur biologique. Une part qu’une dizaine d’organisations agricoles européennes jugent bien trop importante alors que le bio ne représente que 8 % du marché.
La Commission européenne envisage de consacrer quelque 30 % des fonds de la politique de promotion des produits agricoles en 2021 au secteur biologique. Une part qu’une dizaine d’organisations agricoles européennes jugent bien trop importante alors que le bio ne représente que 8 % du marché. - © Aurélie Pasquelin/Illustration

Dix associations professionnelles du secteur agroalimentaire de l’UE dénoncent, dans une lettre ouverte du 15 décembre, la baisse globale du budget consacré à la promotion des produits agricoles en 2021 et surtout la hausse de la part consacrée dans ce même budget à l’agriculture biologique.
« Concentrer 30 % de l’ensemble du budget » de la politique de promotion pour encourager la consommation d’aliments biologiques alors que cette production représente seulement 8 % du total des aliments consommés dans l’UE s’avère à la fois « inefficace sur le plan économique et environnemental » et « préjudiciable » pour le secteur biologique lui-même, écrivent le Copa-Cogeca (coopératives et agriculteurs), le Celcaa, (agroalimentaire), l’Effab (éleveurs), l’Union Fleurs, l’Areflh (fruits, Légumes et plantes ornementales), l’Avec (volaille), le Clitravi (industrie de la viande), l’Eda (lait) et Europatat (pomme de terre).
La Commission européenne a fixé dans le cadre de la stratégie « de la ferme à la table » un objectif de 25 % de surfaces en agriculture biologique d’ici 2030. Et un axe important de son futur plan d’action en faveur de l’agriculture bio attendu pour début 2021 sera de stimuler la demande de produits biologiques. Bruxelles a donc pris des mesures dans ce sens dans son dernier projet de décision concernant le financement pour 2021 des actions d’information et de promotion en faveur des produits agricoles sur le marché intérieur et dans les pays tiers.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Nous considérons que la règle de répartition se doit d’évoluer au regard de la réalité économique

a indiqué l’Élysée lors d’un échange avec la presse concernant le nouveau paquet climat de la Commission le 23 juillet.