Le Réveil Lozère 01 juillet 2020 à 11h00 | Par Marie-Pascale Vincent

Porter la voix de la Lozère et construire la politique régionale

L’assemblée générale des Jeunes agriculteurs d’Occitanie s’est déroulée le 19 juin dans le Tarn. Deux Lozériens ont été élus au conseil d’administration. Ils porteront la voix de la montagne et de l’élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’assemblée générale des Jeunes agriculteurs d’Occitanie s’est déroulée le 19 juin dans le Tarn. Deux Lozériens ont été élus au conseil d’administration. Ils porteront la voix de la montagne et de l’élevage.
L’assemblée générale des Jeunes agriculteurs d’Occitanie s’est déroulée le 19 juin dans le Tarn. Deux Lozériens ont été élus au conseil d’administration. Ils porteront la voix de la montagne et de l’élevage. - © JA 48

« Le mouvement des Jeunes agriculteurs est structuré en différents échelons. Notre implication au niveau régional est primordiale afin de faire entendre la voix de la Lozère. Il s’agit d’établir ensemble un fil conducteur pour l’agriculture en Occitanie, explique Vincent Bonnet, président des JA 48 alors que l’assemblée générale régionale avait lieu le vendredi 19 juin à Montans, dans le Tarn. Ensemble, nous formons toute la richesse de l’Occitanie. Cet échelon est aussi un moyen pour les JA de mutualiser des outils. Il nous donne l’occasion de faire des choses en commun, comme la dernière opération de promotion en Ariège, et de partager nos expériences. »

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1567, du 2 juillet 2020, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

À la différence des éco-régimes, qui seront obligatoires pour chaque État, la stratégie « Farm to fork » ne l’est pas, mais elle va se décliner dans les plans stratégiques nationaux

Explique le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, dans un entretien accordé à Agra Presse le 26 octobre.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui