Le Réveil Lozère 14 juillet 2021 a 13h00 | Par Marion Ghibaudo

Pour Nathan Mouret, « notre but est de faire la promotion des métiers de l'agriculture »

Pour prolonger le dossier installation paru dans les pages du Réveil Lozère du 8 juillet, la rédaction a souhaité interroger Nathan Mouret, responsable du Point accueil installation (PAI) en Lozère.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le trophée à l'installation en 2020.
Le trophée à l'installation en 2020. - © Marion Ghibaudo/Illustration

« La première chose que l'on peut dire, c'est que l'installation de jeunes agriculteurs intéresse beaucoup de monde », tient à souligner le responsable du PAI d'entrée de jeu. Il en veut pour preuve les 175 rendez-vous que le bureau d'accueil a reçus en 2020. « Sur le nombre total, 68 se sont installés avec une DJA* ».
Une bonne santé que le responsable du Point accueil installation explique, en partie, par la crise de la Covid-19 qui a donné envie à de nombreux porteurs de projets de s'installer au vert. « Nous avons vu défiler de nombreux profils durant cette année : des gens qui cherchaient des renseignements sans idée précise ; des jeunes qui avaient une idée en tête et un projet presque complet, a détaillé Nathan Mouret. Et chose surprenante, nous avons aussi eu beaucoup de "nouveaux projets" ».
S'il y a quelques années, les installations concernaient avant tout les filières traditionnelles de Lozère (filières d'élevage bovin, notamment), désormais, des projets différents émergent : « maraîchage, filière du caprin lait, développement d'ateliers hors-sol, etc. Et plus récemment, des dossiers d'aquaponie et... De spiruline », énumère Nathan Mouret. Un défi aussi pour le PAI, qui a dû s'adapter à ces nouvelles demandes et chercher les réponses aux questions que les porteurs de projets se posent, pour pouvoir aussi les accompagner au mieux.
« Dans l'accompagnement que nous proposons, c'est aussi de notre responsabilité d'orienter sur la réflexion de leurs projets, et savoir dire à certains que leurs projets ne sont pas forcément viables tels quels », dit Nathan Mouret. Un moment toujours délicat à passer, mais qui permet aussi à ceux qui s'installent ensuite de le faire avec des programmes solides et concrets.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).