Le Réveil Lozère 24 mai 2022 a 09h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

Pour son premier déplacement, Marc Fesneau évoque la « souveraineté alimentaire »

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Le nouveau ministre de l'Agriculture Marc Fesneau a estimé le 21 mai lors de son premier déplacement officiel, effectué dans le Cher, que la question de la souveraineté alimentaire n'était pas « résolue ». « Parfois, on avait peut-être pensé que la question de la souveraineté était une question résolue, or la crise ukrainienne et les questions climatiques viennent montrer que la souveraineté n'est pas une question résolue », a déclaré le ministre lors d'un point presse dans une exploitation à Massay, près de Vierzon. « Ce n'est pas la peine de parler de souveraineté, c'est un vain mot, si les agriculteurs ne trouvent pas de revenus », a ajouté le nouveau ministre de l'Agriculture. Évoquant la guerre en Ukraine, Marc Fesneau a souligné que cette crise vient « rappeler qu'on a besoin de produire. La question quantitative n'est pas une question qui est derrière nous. La question de se nourrir n'est jamais une question derrière soi et les dérèglements climatiques viennent poser des questions quantitatives qui ne sont pas des petites questions », a-t-il estimé. « Ce n'est pas chez nous que le problème va se poser là, mais parlons aux Égyptiens, à l'Algérie, à la Tunisie », qui peuvent se poser la question « de savoir s'ils vont pouvoir se nourrir », a-t-il ajouté, rappelant la nécessité d'« assurer la production et en même temps d'oeuvrer en direction de l'environnement ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

J’ai singulièrement envie d’avancer sur le dossier des haies

avait déclaré Marc Fesneau, le 16 novembre lors de la remise des prix de l’Afja (journalistes agricoles).