Le Réveil Lozère 17 juillet 2019 a 08h00 | Par Suzanne Marion

Pour une reconnaissance de nos territoires et de nos races locales

Mardi 9 juillet avaient lieu les assemblées générales ordinaire et extraordinaire de l’association Rom sélection, à Chaudeyrolles, en Haute-Loire, avec une séance de travail sur le thème de la mise en application du règlement zootechnique européen.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Président de Rom Sélection, Jean-Luc Chauvel assure d’autres présidences toujours dans ce milieu de l’élevage ovin : Fedatest, Races de France,
Geneval, Coram et Interprofession génétique.
Président de Rom Sélection, Jean-Luc Chauvel assure d’autres présidences toujours dans ce milieu de l’élevage ovin : Fedatest, Races de France, Geneval, Coram et Interprofession génétique. - © Suzanne Marion

La mise en application du règlement zootechnique européen applicable depuis le 1er novembre 2018 oblige à une réorganisation des organismes de sélection (OS) tel Rom sélection (races ovines des massifs sélection) dont l’assemblée générale avait lieu mardi 9 juillet, à Chaudeyrolles (43).
Jean-Luc Chauvel, président, devait d’abord réaffirmer les objectifs de Rom sélection, à savoir « conforter les bases de sélections des six races locales » dont l’association a la charge : Bizet, Blanche du Massif central, Noire du Velay, Limousine, Grivette et Rava. Il s’agit aussi de « faire en sorte que les orientations génétiques soient en adéquation avec notre objectif ; objectif qui répond aux attentes des éleveurs, de la société et des filières, et en termes d’environnement ». Enfin Rom sélection vise à fournir ou créer des « animaux fonctionnels et économiques », c’est-à-dire « adaptés à leur milieu, rustiques, autonomes, ayant la capacité à aller chercher leur alimentation, environnementalement compatibles, et répondant à la demande des filières et des consommateurs ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1519, du 18 juillet 2019, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.