Le Réveil Lozère 04 septembre 2019 a 09h00 | Par Agrafil

Prairies : « deux tiers » de la France en déficit, aggravé par la canicule (Agreste)

Abonnez-vous Reagir Imprimer

La pousse des prairies permanentes françaises accuse un déficit de 18 % par rapport à la valeur de référence (1982-2009), indique Agreste dans une note de conjoncture du 30 août. Une aggravation par rapport aux chiffres du 20 juillet (-11 %), à mettre sur le compte des « conditions climatiques exceptionnelles (deuxième épisode caniculaire fin juillet suivi de faibles précipitations en août) ». « Plus des deux tiers des régions fourragères sont maintenant déficitaires et 23 % présentent un déficit important », précise le service de statistique du ministère de l’Agriculture. La région Auvergne-Rhône-Alpes (« la plus affectée par les conditions climatiques »), la Bourgogne-Franche-Comté et le Centre-Val-de-Loire affichent des déficits pouvant dépasser les 75 %.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous disons stop à l'arrivée de toutes ces réglementations, le monde agricole n'en peut plus, il s'y perd. Il ne sait plus à quelle zone réglementaire il appartient, à quelle date semer.

Les chambres d'agriculture demandent une planification face au nombre important de politiques environnementales.