Le Réveil Lozère 10 juin 2021 a 09h00 | Par SC d’après communiqué

Prix bas et Pac défavorable : l’installation des jeunes éleveurs en sursis ?

Au vu du contexte, des pratiques et du résultat affligeant de « l’opération facture » mis en place au sein du réseau Jeunes agriculteurs Auvergne-Rhône-Alpes, « comment continuer à promouvoir l’installation en élevage allaitant », alertent les Jeunes agriculteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les JA Aura s’inquiètent de l’avenir de l’installation en filière bovin viande.
Les JA Aura s’inquiètent de l’avenir de l’installation en filière bovin viande. - © SC

Depuis plus de six mois, les Jeunes agriculteurs Auvergne-Rhône-Alpes construisent et diffusent dans le réseau régional une facture permettant de calculer le manque à gagner dans les exploitations. À l’aide des données interprofessionnelles issues du Criel et d’Interbev sur les coûts de production, la différence a pu être faite avec le prix réel payé aux éleveurs. « L’objectif : comprendre, partager et obtenir une transparence sur le manque à gagner dans les fermes dans les filières bovines allaitantes et laitières », résument les Jeunes agriculteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes par voie de communiqué. Aujourd’hui la perte totale est estimée à 27 800 € par exploitation et par an pour la filière allaitante en région.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).