Le Réveil Lozère 19 février 2020 a 11h00 | Par Chambre d'agriculture, Copage, PNC

Profession agricole et parc national des Cévennes : le dialogue se poursuit

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Le 6 décembre dernier, une rencontre a eu lieu entre la chambre d'agriculture de Lozère, associée au Copage et l'établissement public du parc national des Cévennes. Après un partage d'information sur les perspectives d'évolution de la Pac et le constat d'une volonté commune de défendre une meilleure prise en compte des surfaces pastorales dans les surfaces agricoles primées, les représentants des trois structures se sont mis d'accord sur :
- la nécessité de davantage communiquer ensemble et en amont des discussions techniques, sur tous les sujets et particulièrement ceux qui peuvent susciter des craintes ou des questions au sein du monde agricole, notamment par rapport à la réglementation en coeur de parc. C'est d'ailleurs pour clarifier certains de ces aspects règlementaires qu'un groupe composé de dix agriculteurs des JA et de la FDSEA a commencé à travailler, dans une ambiance constructive, avec les équipes du PNC le 17 décembre. Des propositions concrètes ont déjà été actées, comme la mise en place de sous-commissions agricoles au sein des massifs du PNC et des visites de terrain pour confronter les points de vue ;
- la définition de sujets de réflexion prospective, majeurs pour le territoire, qui feront l'objet d'un travail commun dans les mois à venir : le pastoralisme ; les pollinisateurs ; le changements climatiques et l'autonomie fourragère.
Lors de la prochaine rencontre, en mars, le cadre d'intervention précisant la méthode, les résultats attendus et la répartition des tâches entre chacune des structures, sera précisé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les milliers d’hectares de la Vallée de la Marne ainsi que quelques secteurs de l’Aube sont particulièrement touchés par ce champignon qui aime l’humidité et la chaleur

confirme Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV) et co-président du Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).