Le Réveil Lozère 21 avril 2021 a 09h00 | Par MR

PSN : les Régions craignent d’être la variable d’ajustement

Les Régions craignent que l’État ne veuille pas compenser la baisse de la part de co-financement européen sur le second pilier de la prochaine Pac, et qu’il priorise les aides surfaciques (Bio, Maec, ICHN), dont il aura la charge.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © D Biand_– L’Agriculteur normand

Le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a reçu, ce 8 avril, une délégation des Régions de France pour évoquer le second pilier de la future Pac dans le cadre de la consultation sur le Plan stratégique national (PSN). Les représentants des conseils régionaux ont partagé leur inquiétude de n’être rencontrés qu’en avril, au vu de l’avancée des débats et de la volonté du ministre d’aboutir sur le dossier d’ici l’été. Les régions craignent d’être une « variable d’ajustement », en termes de consultation et de budget, se voyant « reléguées en fin de chaîne, sous prétexte du retard pris par le trilogue », explique son délégué général Jules Nyssen. À ce titre, elles espèrent – sans en avoir la certitude – que la première prise de position du ministre de l’Agriculture attendue pour mi-avril n’inclura pas le second pilier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.