Le Réveil Lozère 31 juillet 2019 a 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

Quand chasser rime avec sécurité

Tenue, arme, poste de tir, signalisation… Afin d’éviter les accidents, plusieurs règles de sécurité sont à respecter.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La pose de panneaux de signalisation sur les chemins et voies publiques permet d’informer les personnes se rendant dans la zone qu’une chasse a lieu.
La pose de panneaux de signalisation sur les chemins et voies publiques permet d’informer les personnes se rendant dans la zone qu’une chasse a lieu. - © Emilie wood

Depuis plusieurs années, le nombre d’accidents liés à la chasse est en baisse en France et en Lozère. Ainsi sur l’année 2018 l’ONCFS compte, en France, 113 accidents contre 232 en 2000. Sur la saison 2017-2018, on enregistrait 115 victimes, dont 98 chasseurs. Si le « risque zéro » n’existe pas, plusieurs accidents auraient pourtant pu être évités.

Se former pour plus de sécurité
En premier lieu des règles à la chasse, le Code de l’environnement précise que « nul ne peut pratiquer la chasse s’il n’est pas titulaire et porteur d’un permis de chasser valable ». Première formation pour un chasseur, le permis de chasser dédie une large partie de son temps de formation aux règles de sécurité, chaque question y ayant trait étant d’ailleurs éliminatoire. Il est recommandé par la suite de le compléter par plusieurs autres formations comme le réglage des carabines, celle de responsable de battue ou encore des formations spécialisées sur la sécurité.

Les règles essentielles
On y voit alors des points spécifiques tout en revenant aux essentiels « qu’il convient de continuer à marteler », précise-t-on à la fédération des chasseurs de Lozère. Parmi ce Ba-ba, on retrouve : le réglage des armes avant le début de la saison, l’identification formelle avant de tirer, la règle des 30 degrés, les panneaux signalant une battue et le port de tenue fluo. Sur ce dernier point, même si elle n’est obligatoire qu’en battue, il est recommandé d’en porter une pour toute chasse.

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1521, du 1er août 2019, en page 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc

d’après un communiqué.