Le Réveil Lozère 12 juin 2019 a 10h00 | Par AP

Quatre jours pour se concentrer sur sa situation patrimoniale

Le Cerfrance Lozère a récemment créé un service patrimoine qui propose notamment une formation dédiée sur quatre jours. L'occasion pour les participants de faire le point sur leur situation personnelle et professionnelle.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La première formation patrimoine du Cerfrance Lozère s’est tenue en mars et en avril à Mende.
La première formation patrimoine du Cerfrance Lozère s’est tenue en mars et en avril à Mende. - © Aurélie Pasquelin

« Votre patrimoine : où en êtes-vous ? », tel est le thème d'une formation créée par le tout nouveau service patrimoine du Cerfrance Lozère qui regroupe trois conseillers et une juriste.* « Les membres du service interviennent en binôme sur les quatre journées de la formation », explique Samuel Trauchessec, l'un des conseillers du Cerfrance Lozère spécialisé en patrimoine. La première session de cette formation s'est tenue il y a quelques mois, sur quatre mardis consécutifs. Quatre journées pour aborder différents points comme la gestion financière, l'environnement juridique, la prévoyance, la retraite ou encore la transmission. « Nous ne décidons pas à la place du chef d'entreprise, n'arbitrons pas, nous ne remplaçons pas d'autres organismes, nous n'avons rien à vendre ou à placer, précise le conseiller. L'idée de cette formation est vraiment de pouvoir aborder, en petit groupe, plusieurs aspects du patrimoine immobilier et financier. Ce, afin d'expliquer et de vulgariser pour que tous aient davantage conscience de leur situation personnelle et professionnelle. »

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1514, du 13 juin 2019, en page 6.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

J’ai singulièrement envie d’avancer sur le dossier des haies

avait déclaré Marc Fesneau, le 16 novembre lors de la remise des prix de l’Afja (journalistes agricoles).