Le Réveil Lozère 10 février 2022 a 11h00 | Par Marion Ghibaudo

Rencontre d’hiver pour les producteurs Sodiaal

Mardi 25 janvier, les producteurs de lait du sud-ouest de la coopérative Sodiaal de la Lozère se sont retrouvés pour leur traditionnelle réunion d’hiver à Rieutort-de-Randon. Si l’année 2021 a été compliquée, notamment au niveau du bio, les administrateurs Sodiaal esquissent une année 2022 plus dynamique.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mardi 25 janvier, les producteurs de lait du sud-ouest de la coopérative Sodiaal de la Lozère se sont retrouvés pour leur traditionnelle réunion d’hiver à Rieutort-de-Randon. Si l’année 2021 a été compliquée, notamment au niveau du bio, les administrateurs Sodiaal esquissent une année 2022 plus dynamique.
Mardi 25 janvier, les producteurs de lait du sud-ouest de la coopérative Sodiaal de la Lozère se sont retrouvés pour leur traditionnelle réunion d’hiver à Rieutort-de-Randon. Si l’année 2021 a été compliquée, notamment au niveau du bio, les administrateurs Sodiaal esquissent une année 2022 plus dynamique. - © Sébastien Durand

La réunion a été l’occasion pour les producteurs de parler de leurs relations avec les consommateurs, un lien difficile à tisser mais sur lequel Sodiaal compte bien insister dans les prochaines années. « Pour rappeler aux consommateurs que grâce à notre collecte nationale, chaque consommateur a un producteur proche de chez lui, nous allons lancer une nouvelle marque régionale », a déclaré Sébastien Durand, président de la section Tarn Aveyron Lozère. Cette marque, sobrement intitulée « Les éleveurs du Sud-Ouest » aura une petite gamme pour commencer : une brique de lait, un fromage brebis vache et un fromage de brebis. « On ne réinvente rien, tous ces produits, nous les fabriquons déjà, pointe le président de section. Mais les consommateurs n’ont « aucune idée de ce qu’est la coopérative Sodiaal », donc l’idée est de revenir avec une marque beaucoup plus locale, sur des produits existants, où le producteur aura besoin de s’investir ». Si tout se déroule selon le schéma préétabli, cette gamme devrait se trouver en rayons dès le mois d’avril.

Un marché qui reste fort
« Malgré un marché en repli, la collecte reste dynamique », a voulu rassurer d’entrée de jeu Sébastien Durand. Si les élus admettent que la même ligne devrait être suivie « au moins jusqu’en juillet de cette année », les prévisions de marché font espérer un certain renouveau d’ici la fin de l’année.
Après une matinée passée en salle, à discuter des nouveaux référentiels, de la différence bio-conventionnel et des actualités du groupe, les éleveurs se sont ensuite retrouvés l’après-midi sur l’exploitation de Patrice Monteil, au Bouchet, pour discuter notamment de bien-être animal.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.