Le Réveil Lozère 09 novembre 2022 a 12h00 | Par Marion Ghibaudo

Rencontre exceptionnelle des producteurs de lait Sodiaal

Jeudi 3 novembre, Damien Lacombe, président de la coopérative Sodiaal, à l'invitation des administrateurs Sodiaal locaux, est venu à la rencontre des producteurs lozériens lors d'une réunion organisée au Chastel-Nouvel.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Damien Lacombe, président de la coopérative Sodiaal.
Damien Lacombe, président de la coopérative Sodiaal. - © C. Pruilh - archive

Cette année 2022 aura été exceptionnelle à plus d'un niveau : crise ukrainienne, inflation galopante, rémunération des producteurs et mise en place de la loi Égalim 2 ont fait couler beaucoup d'encre. « Nous en sommes au troisième round de négociations avec les industriels », a rappelé Damien Lacombe. Des négociations qui prennent du temps, et donnent peu de visibilité aux acteurs économiques impliqués. Et ces derniers mois, les producteurs de lait livrant leur lait à Sodiaal, notamment dans le grand Ouest, ont protesté à plusieurs reprises pour demander des augmentations de prix. C'est dans ce contexte social que des réunions locales ont été organisées, par les administrateurs locaux, pour expliquer aux adhérents les mécanismes mis en place et ce qui se fera dans les prochains mois.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.