Le Réveil Lozère 16 septembre 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Rentrée agricole : l'Occitanie accueille plus d'élèves

Ce vendredi 3 septembre, les élèves de l'enseignement agricole effectuaient aussi leur rentrée. L'occasion de faire le point sur les bouleversements qu'a connu cet enseignement ces dernières années avec la réforme engagée en 2019.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Ce vendredi 3 septembre, les élèves de l'enseignement agricole effectuaient aussi leur rentrée. L'occasion de faire le point sur les bouleversements qu'a connu cet enseignement ces dernières années avec la réforme engagée en 2019.
Ce vendredi 3 septembre, les élèves de l'enseignement agricole effectuaient aussi leur rentrée. L'occasion de faire le point sur les bouleversements qu'a connu cet enseignement ces dernières années avec la réforme engagée en 2019. - © Gilles Cluzet

L'occasion pour les élus régionaux d'être présents sur le terrain et de parler des projets que la région Occitanie a en réserve pour l'enseignement agricole. Le lycée des territoires de Cahors-le-Montat, dans le Lot, a reçu Florent Guhl, directeur régional de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (Draaf) et Vincent Labarthe, vice-président à la région Occitanie en charge de l'agriculture et l'enseignement agricole, vendredi 3 septembre.
L'Occitanie compte un nombre important d'établissements de formation dédiés au secteur : 68 établissements et 13 centres de formation par apprentissage. Au niveau national, l'enseignement agricole accueille chaque année 134 834 élèves et 45 717 apprentis, selon le ministère de l'agriculture. Des effectifs en hausse depuis quelques années, selon les chiffres fournis par le ministère de l'agriculture.

En Lozère, une rentrée optimiste

Au lycée François Rabelais, à Civergols, l'équipe encadrante est satisfaite de sa rentrée. « Nos effectifs sont en hausse, et nous comptons désormais 240 élèves », a détaillé Ali Ouchaaou, proviseur du lycée depuis septembre 2020. « Notre but, c'est de les amener au mieux dans la vie active », souligne le proviseur, pour qui la réforme de l'enseignement agricole a « encouragé à poursuivre le travail engagé par l'équipe pédagogique depuis quelques années déjà ».
Au lycée Terre nouvelle, où la rentrée s'est effectuée sous de tristes nuées suite à la mort soudaine de l'une des professeurs enseignant depuis 35 ans au lycée, la vie reprend doucement son cours. Pour Élodie Marcouly, la proviseure qui vient de prendre son poste, « les projets sont foisonnants, l'équipe pédagogique très impliquée pour accompagner les élèves ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Nous ne pouvons plus assumer financièrement de payer l’intégralité des dégâts agricole pour tout le territoire, alors qu’il y a des zones où nous ne pouvons pas mettre les pieds

rappelle Willy Schraen, président de la FNC.