Le Réveil Lozère 28 août 2019 a 11h00 | Par Préfecture de la Lozère

Résultats génétiques du loup retrouvé mort à Châteauneuf de Randon

Un loup mâle de 31 kg a été retrouvé mort le long d'une route le 23 mai dernier sur la commune de Châteauneuf-de-Randon en Lozère.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Un loup mâle de 31 kg a été retrouvé mort le long d'une route le 23 mai dernier sur la commune de Châteauneuf-de-Randon en Lozère. Cette commune est située dans la zone de présence permanente de la Margeride, secteur sur lequel la présence de l'espèce est connue depuis plusieurs années sans détection d'installation en meute.
L'ONCFS a rapidement pris en charge la dépouille afin de procéder à une autopsie et à des analyses vétérinaires. Les lésions observées sur l'animal ainsi que les résultats négatifs des analyses toxicologiques, orientent vers une mortalité d'origine traumatique liée à une collision routière. L'usure des dents correspond à un animal subadulte.
Les analyses génétiques effectuées à partir d'un fragment de muscle prélevé lors de l'autopsie ont permis de révéler que cet animal était inconnu sur le territoire national et qu'il était de lignée italo-alpine, à l'instar de la population de loup actuellement présente en France. Suite à la mort de cet individu, le suivi mis en place par le réseau Loup-Lynx permettra de connaître la situation concernant l'espèce sur ce secteur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Je les invite plutôt à rejoindre les forces vives des structures qui œuvrent au quotidien à faire bouger les lignes. Tout comme j’encourage les jeunes à rejoindre nos écoles d’agronomie pour contribuer demain à accompagner ces indispensables évolutions

a répondu le président de chambres d’agriculture France (ex-Apca), Sébastien Windsor, le 16 mai dans une longue « lettre ouverte » au collectif d’étudiants d’AgroParisTech.