Le Réveil Lozère 02 septembre 2022 a 12h00 | Par JG

Révision de l'algorithme et interdiction en Italie

Alors que l'algorithme du Nutri-score doit être révisé fin 2022, l'autorité de la concurrence italienne a interdit l'usage du logo nutritionnel à trois entreprises étrangères.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La viande rouge fera l'objet d'une règle spécifique opérant « une nette discrimination » entre les produits à base de viande rouge et de volaille.
La viande rouge fera l'objet d'une règle spécifique opérant « une nette discrimination » entre les produits à base de viande rouge et de volaille. - © Dominique Poilvet

L'algorithme du Nutri-score doit être révisé à la fin de l'année 2022 après l'adoption d'un rapport émis par un comité scientifique international, le 26 juillet. Les experts avaient été mandatés par les sept pays européens membres de la gouvernance du logo d'affichage nutritionnel (France, Belgique, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Espagne, Suisse) pour proposer des modifications à la méthode de calcul du logo d'affichage nutritionnel. La viande rouge fera l'objet d'une règle spécifique opérant « une nette discrimination » entre les produits à base de viande rouge et de volaille. « Cette modification permet un meilleur alignement entre le classement opéré par le Nutri-score et les recommandations nutritionnelles, pour lesquelles une limitation de la consommation de viande rouge est indiquée », explique l'équipe de recherche à l'origine du Nutri-score (EREN) dans un article publié sur son blog.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les attaques ne se calment pas et les gens sont à bout de nerfs

prévient Cécile Giboureau, porte-parole syndicale, soulignant que le troupeau de Guzet s’apprêtait à descendre d’estive.