Le Réveil Lozère 22 septembre 2021 a 11h00 | Par AgraPresse en collaboration avec le Réveil Lozère

Révision en baisse des récoltes de blé tendre et pois, à cause des pluies

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Le service statistique du ministère de l'Agriculture (Agreste) a révisé en baisse, le 14 septembre, les récoltes de blé tendre et protéagineux, touchées par les pluies estivales, à l'inverse du maïs, tandis qu'une première estimation en betterave donne un rendement proche de la moyenne. La production de blé tendre est chiffrée à 36,1 millions de tonnes (contre 36,7 millions de tonnes en août), avec un rendement de 73 q/ha (contre 74,2 q/ha), selon une note. En cause, « la pluviométrie estivale (qui) a retardé les moissons, et induit des rendements inférieurs au potentiel attendu fin juin », explique Agreste. Cette révision concerne principalement les Hauts-de-France et le Grand Est, où les rendements s'avèrent plus bas qu'en 2020. La production de protéagineux est estimée à 1 million de tonnes (contre 1,1 million de tonnes en août), avec un rendement en pois de 32 q/ha (contre 36,4 q/ha). « Les pluies en juillet ont altéré le potentiel de rendement et entraîné des pertes », d'après la note. Cette météo, combinée au retour de la chaleur, est à l'inverse favorable au maïs, dont la récolte est prévue à 13,3 millions de tonnes de grains (contre 13,2 millions de tonnes). Concernant la betterave, Agreste table sur 33,1 millions de tonnes (et 81,4 t/ha), soit « une hausse de 26 % par rapport à la très mauvaise année 2020, mais un niveau inférieur de 10 % à la moyenne sur cinq ans ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).