Le Réveil Lozère 14 décembre 2022 a 15h00 | Par Marion Ghibaudo

« S'organiser pour être prêt »

Mardi 13 décembre, le préfet de Lozère, Philippe Castanet a organisé une conférence de presse pour expliquer les principes des « possibles » futurs délestages électriques.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Mardi 13 décembre, le préfet de Lozère, Philippe Castanet a organisé une conférence de presse pour expliquer les principes des « possibles » futurs délestages électriques.
Mardi 13 décembre, le préfet de Lozère, Philippe Castanet a organisé une conférence de presse pour expliquer les principes des « possibles » futurs délestages électriques. - © Marion Ghibaudo

« Il pourrait y avoir de possibles délestages électriques cet hiver », a expliqué le préfet de Lozère ce mardi 13 décembre. Des délestages qui interviendraient à partir de janvier 2023, et concerneraient les mois d'hiver. « Le maximum pour les coupures de courant sera de deux heures, mais ce pourra aussi être beaucoup moins ». Le préfet de Lozère, Philippe Castanet s'est voulu rassurant sur les conséquences de ces délestages dans les foyers du département. Et en a profité, au passage, pour lancer un message de calme, et appelle les lozériens à se préparer du mieux possible. « C'est à notre portée de l'éviter, en étant attentifs à notre consommation : ne pas laisser les lumières inutilement allumées, débrancher les appareils en veille, ne pas surchauffer, etc. devraient nous aider à passer ces caps ». Ces délestages n'interviendront que si la situation devient très tendue sur le réseau électrique, et resteront exceptionnels et « organisés » : ils seront planifiés et mis en oeuvre en dernier recours, lorsque tous les leviers disponibles ont été activés et que les économies d'électricité sont insuffisantes, et permettront aussi « d'éviter un problème à plus grande échelle ». Ces coupures seront localisées et ciblées par zone géographique alimentées par une même ligne électrique. Plusieurs lignes électriques, réparties sur le territoire, sont concernées simultanément. Elles ne concernent donc pas toute la population et seront temporaires : « des coupures réparties d'une durée d'environ deux heures la semaine, entre 8 h et 13 h et 18 h et 20 h ».
Les pics de consommation ont, le plus souvent, lieu entre 18 et 20 heures, donc un message d'attention particulière sur la consommation des ménages à ces heures-là a été lancé (ne pas lancer à la fois la machine à laver, le four, le lave-vaisselle, la télé et les ordinateurs en plus du chauffage électrique à pleine puissance)

Se tenir informé par Ecowatt

Le site monecowatt.fr, créé par RTE et l'Ademe, est destiné à « aider les français à mieux consommer l'électricité ». Pour être informé des possibles coupures de courant, il suffit de donner son numéro de téléphone pour être alerté des possibles coupures de courant dans son secteur. Une application, sur ce même site, est disponible pour suivre les évolutions de consommation au jour le jour.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.