L'Allier Agricole 28 juin 2022 a 12h00 | Par Sophie Chatenet

« Sans bras, notre souveraineté alimentaire est menacée »

Alors que la main d’œuvre fait cruellement défaut mettant en péril la pérennité de certaines filières, le comité d’orientation de la production agricole et des territoires pour l’emploi en Auvergne-Rhône-Alpes a présenté, vendredi dernier, à l’ensemble de ses partenaires un plan de bataille ambitieux.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
De gauche à droite : Christine Besnard Collin, Pascal Servier et Jean-Claude Darlet, représentant des Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes.
De gauche à droite : Christine Besnard Collin, Pascal Servier et Jean-Claude Darlet, représentant des Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes. - © © SC

C’est un éleveur de volailles qui fait appel régulièrement à des salariés pour charger ses poulets, et qui depuis des mois ne trouvent plus assez d’attrapeurs pour remplir la mission, malgré la constitution d’un groupement d’employeurs. Ce sont des arboriculteurs, qui faute de bras suffisants pour cueillir leurs fruits, vont assister, impuissants, au pourrissement d’une partie de leur récolte sur l’arbre. Ce sont des contrats de   [...]

 

� Lire la suite sur le site L'Allier Agricole

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.