L'Allier Agricole 24 juin 2022 a 17h00 | Par Sophie Chatenet

Sommet de l’Élevage 2022 : pour que dure l’élevage à taille humaine !

Carrefour international du monde de l’élevage, le Sommet de l’Élevage (Clermont-Ferrand) mettra le cap cette année sur le renouvellement des générations et entend se positionner comme le leader de l’élevage durable.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Les organisateurs du Sommet de l’Élevage ont présenté l’édition 2022 dans les salons du Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire, en présence de l’ambassadrice de France en Mongolie.
Les organisateurs du Sommet de l’Élevage ont présenté l’édition 2022 dans les salons du Ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire, en présence de l’ambassadrice de France en Mongolie. - © © Sommet de l’Elevage

La trente-et-une-énième édition du Sommet de l’Élevage devrait signer le retour à un déroulement classique, le spectre de la pandémie de Covid éloigné, du moins à date. À quatre mois de l’ouverture, les organisateurs, réunis au ministère de l’Agriculture, la semaine dernière, lors d’une conférence de presse, se sont montrés résolument confiants, étayés par des chiffres plus qu’encourageants : � Lire la suite sur le site L'Allier Agricole

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.