Le Réveil Lozère 14 décembre 2022 a 12h00 | Par Service bâtiment Chambre d’agriculture 43

Stockage des effluents : Rappel de la réglementation

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Les élevages sont soumis à une réglementation différente selon leur activité.
Pour les éleveurs soumis au règlement sanitaire départemental, la capacité de stockage des effluents est fixée à 3 mois.
Pour les installations classées, cette capacité s’élève à 4 mois.
Dans le cadre des zones vulnérables, les capacités sont calculées en fonction de la zone et du type d’effluents.
Les stockages d’effluents doivent recueillir le fumier, le lisier, le purin, les eaux de pluie relatives à ces ouvrages. Devront être recueillis également, les eaux de salle de traite (eau verte et blanche) et les jus d’écoulement des silos couloir.
Le tri des déjections n’est pas obligatoire mais il permet de trier le fumier et le lisier et d’obtenir ainsi des effluents de meilleure qualité ; ce tri peut se faire sur l’aire de transfert ou avec une grille d’égouttage. Le dimensionnement de la grille prend en considération le niveau de paillage et les pratiques de l’éleveur.
Des aides peuvent être allouées pour construire ou aménager vos bâtiments, pour tout renseignement, contactez le service bâtiment de la Chambre d’agriculture de votre département.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

La FNSEA appelle tout son réseau et l’ensemble de ses filières à se mobiliser à partir du 8 février à Paris et jusqu’au 20 février dans toute la France

a annoncé le syndicat dans un communiqué le 3 février.