Le Réveil Lozère 10 juin 2021 a 16h00 | Par AG

Stratégie Biodiversité : le Parlement européen veut aller plus loin

Le Parlement européen s'apprête à adopter une position ambitieuse concernant la stratégie Biodiversité à l'horizon 2030 présentée il y a un an par la Commission européenne, plaidant pour des objectifs clairs et contraignants. Le Copa-Cogeca dénonce « des objectifs irréalistes, totalement déconnectés des réalités sur le terrain ».

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le Parlement européen s'apprête à adopter une position ambitieuse concernant la stratégie Biodiversité à l'horizon 2030 présentée il y a un an par la Commission européenne, plaidant pour des objectifs clairs et contraignants. Le Copa-Cogeca dénonce « des objectifs irréalistes, totalement déconnectés des réalités sur le terrain ».
Le Parlement européen s'apprête à adopter une position ambitieuse concernant la stratégie Biodiversité à l'horizon 2030 présentée il y a un an par la Commission européenne, plaidant pour des objectifs clairs et contraignants. Le Copa-Cogeca dénonce « des objectifs irréalistes, totalement déconnectés des réalités sur le terrain ». - © Michel Portier/Illustration

Le Parlement européen devrait adopter lors de sa session plénière du 7 au 10 juin son rapport sur la stratégie de l'UE en faveur de la biodiversité à l'horizon 2030 qui va plus loin que ce que propose Bruxelles. La commission parlement de l'Environnement a voté le 28 mai son projet en la matière qui confirme notamment l'objectif de 25 % de surfaces en agriculture biologique et d'au moins 10 % de terres à haute biodiversité.
Cette résolution a nécessité un important travail de compromis. Quelque 1 216 amendements (663 pages) ont été déposés au total, incluant les avis des commissions de l'Agriculture, de la Pêche, du Commerce international, des Affaires étrangères et du Développement. Mais au final, le texte a été validé à une large majorité (62 voix contre quatre et douze abstentions).
Avec l'échec des précédentes stratégies pour la biodiversité (à l'horizon 2010 et 2020), la nouvelle stratégie doit traiter de façon efficace les cinq principaux facteurs de changement dans la nature (utilisation des terres et des mers, exploitation directe des organismes, changement climatique, pollution et espèces exotiques envahissantes), préviennent les eurodéputés. Pour y parvenir ils estiment que la mobilisation par l'UE de 20 milliards d'euros par an est nécessaire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Plus que le problème du prix, moi ce qui me préoccupe en tant que commerçant, c’est la disponibilité de certains produits dans les mois qui viennent

a alerté le 14 septembre sur l’antenne d’Europe 1, le PDG de Système U Dominique Schelcher.