Le Réveil Lozère 08 décembre 2021 a 12h00 | Par ED

Succès pour le premier marché de Noël agricole de Hyelzas

Pour la première fois, un marché de Noël a été organisé à Hyelzas, sur le Causse Méjean. À l'initiative du Gaec de Hyelzas, près de 300 personnes sont venues visiter les stands de 16 producteurs et artisans locaux.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pour la première fois, un marché de Noël a été organisé à Hyelzas, sur le Causse Méjean. À l'initiative du Gaec de Hyelzas, près de 300 personnes sont venues visiter les stands de 16 producteurs et artisans locaux.
Pour la première fois, un marché de Noël a été organisé à Hyelzas, sur le Causse Méjean. À l'initiative du Gaec de Hyelzas, près de 300 personnes sont venues visiter les stands de 16 producteurs et artisans locaux. - © ED

Entre les sapins de Noël fraîchement coupés, l'odeur de vin chaud qui éclipse celle des brebis et le tapis neigeux tombé pendant la nuit, tout le folklore de Noël était au rendez-vous au Gaec de Hyelzas, sur le causse Méjean. Ce dimanche 5 décembre, la quasi-totalité de ce village de 60 âmes rattaché à la commune de Hures-la-Parade s'était donné rendez-vous dans la grange de l'exploitation, reconvertie pour la première fois en marché de Noël.
Dans une ambiance familiale, plus de 300 personnes ont déambulé devant les stands de 16 producteurs et artisans locaux, la plupart tournés vers des productions en bio. Près de la moitié d'entre eux, comme Marie-Pierre Aine, productrice de fromage à la ferme de la Pastour'elle, ou Magali Ayral, maroquinière, vivent dans le village ou aux alentours. Outre le nombre d'exploitants, la journée fut une réussite pour Anaïs Assier, Hugues Pratlong, Lauren et Clément Saumade. Les quatre jeunes exploitants du Gaec s'attendaient à accueillir entre 100 à 150 personnes. « On espère bien pérenniser l'initiative. Peut-être en faisant un marché sur plusieurs jours pour rentabiliser les efforts d'organisation », s'enthousiasme Lauren Saumade.
Si un tel projet a pu se concrétiser, c'est essentiellement grâce à l'accalmie hivernale. Dans leur calendrier chargé d'éleveurs ovins, cette période est relativement creuse puisque les brebis n'ont pas besoin d'être traites. L'exploitation de 400 bêtes fournit essentiellement le Fédou, la fromagerie de Hyelzas, en lait bio. Enfin, 10 % de la production est transformée en glaces artisanales vendues sur place. Les associés du Gaec qui n'en sont qu'à leur troisième saison, ont hérité de l'histoire familiale des Pratlong, éleveurs depuis plusieurs générations dans le village et inventeurs du fromage « le Fédou ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les mots ont agacé, parce qu’ils ont sans doute été trop forts

regrette Loïc Guines, président de l’Agence bio et référent bio pour l’Apca dans une interview avec Agra presse parue le 17 juin.