Le Réveil Lozère 21 avril 2021 a 09h00 | Par Laurence Sagot, Institut de l'élevage-Ciirpo

Ténia : avant l'immunité, la plus grande vigilance

Les premiers signes cliniques du Ténia peuvent apparaitre sur les agneaux dès cinq à six semaines après la mise à l'herbe.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Ciirpo

Les signes cliniques du ténia sont bien connus. Les agneaux à l'herbe présentent un mauvais état général avec un déficit de croissance qui peut atteindre 50 %. Des troubles digestifs, une laine sèche et cassante sont également visibles. Les agneaux manquent de vigueur, avec une anémie possible. Le risque d'entérotoxémie est alors considérablement accru.
Laurent Saboureau, vétérinaire à l'Alliance pastorale, explique que « les agneaux se contaminent dès les premiers brins d'herbe ingérés, en avalant un acarien, l'oribate, qui est l'hôte intermédiaire du ténia. Cet oribate est sensible à la sécheresse mais résiste à l'hiver. Il est donc présent dès la mise à l'herbe et les agneaux en ingèrent rapidement des centaines, dont certains sont porteurs de larves infestantes de ténia. Ces larves vont se fixer dans l'intestin grêle de l'agneau et se développer en ténias adultes qui deviendront pondeurs en 30 à 40 jours ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La liste (ndlr publiée par la commission européenne) explique parfaitement pourquoi nous demandons depuis le premier jour qu’une étude d’impact complète soit réalisée

ont à nouveau dénoncé les organisations et coopératives agricoles de l’UE (Copa-Cogeca).