Le Réveil Lozère 06 octobre 2021 a 10h00 | Par GDS Lozère en collaboration avec le Réveil Lozère

Top départ pour l’inscription du statut BVD sur les ASDA !

Depuis le 1er octobre, le statut BVD est automatiquement renseigné sur les cartes vertes des veaux naissants par la mention : IPI ou NON IPI.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Depuis le 1er octobre, le statut BVD est automatiquement renseigné sur les cartes vertes des veaux naissants par la mention : IPI ou NON IPI.
Depuis le 1er octobre, le statut BVD est automatiquement renseigné sur les cartes vertes des veaux naissants par la mention : IPI ou NON IPI. - © Francois d’Alteroche/Illustration

Le GDS et l’EDE doivent différer l’édition et donc l’envoi des cartes vertes et des passeports, pour y renseigner le statut BVD, le temps que les prélèvements de cartilage puissent être analysés au laboratoire. Ce report est de 14 jours pour les veaux laitiers et de 30 jours pour les veaux allaitants. C’est un délai maximum : si un résultat d’analyse est connu avant et que la notification de naissance est effectuée, ASDA et passeports seront immédiatement édités et envoyés, toujours dans la même enveloppe.
De la même façon, si les résultats ne sont pas connus à la fin du délai de report, l’édition se fera malgré tout. Si le résultat est connu par la suite, il vous sera toujours possible de consulter et d’imprimer l’attestation non IPI, dont le lien vous sera communiqué par le GDS par retour de mail sur simple demande à gds48@reseaugds.com.
Pour les bovins plus âgés, les statuts connus sont remontés petit à petit, permettant ainsi l’inscription du statut sur les cartes vertes lors d’achats ou de rééditions. Afficher le statut BVD sur les cartes vertes est une avancée très positive du plan BVD, attendue par beaucoup d’éleveurs et d’opérateurs et à laquelle ont œuvré conjointement le GDS et l’EDE. Cela représente une réelle valorisation du travail entrepris il y a plus d’un an, contribuant un peu plus à l’amélioration sanitaire de nos cheptels.
Il faut toutefois bien garder à l’esprit que le statut non IPI est une condition aux mouvements nécessaire mais pas suffisante. Un animal non IPI peut être brièvement porteur et excréteur de virus (c’est alors un animal virémique transitoire) et représenter un risque pour ses congénères : il est donc vivement conseillé de rechercher la BVD lors de tout achat. Le GDS vous proposera dans les semaines à venir un « pack intro » vous permettant de dépister un pool de maladies à un tarif négocié avec le laboratoire de Mende.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

La tentation d’arrêter l’élevage n’est plus taboue

Écrivent les présidents de la chambre régionale d’agriculture de Bretagne dans une longue lettre ouverte rendue publique le 26 novembre et adressée au ministre de l’Agriculture et aux élus de la région.