Le Réveil Lozère 23 juin 2022 a 08h00 | Par P. Olivieri

Trois sites, une seule unité

L'entreprise, née il y a trois ans de la fusion du Lial MC, de Galilait et Cial So, continue de consolider ses fondations avant de diversifier ses activités.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
L'entreprise, née il y a trois ans de la fusion du Lial MC, de Galilait et Cial So, continue de consolider ses fondations avant de diversifier ses activités.
L'entreprise, née il y a trois ans de la fusion du Lial MC, de Galilait et Cial So, continue de consolider ses fondations avant de diversifier ses activités. - © P. Oivieri

Trois ans : l'âge du grand bond en avant en termes d'autonomie et développement chez l'enfant. Un cap que s'apprête à franchir Agrolab's dont les trois premières années ont été tout sauf un long fleuve tranquille, bousculées par la crise sanitaire, le contexte inflationniste, les difficultés d'approvisionnement et de recrutement, sans compter le scepticisme de certains anti-rapprochement. Pourtant le laboratoire, issu en 2019 de la fusion du Lial Massif central avec ses voisins clermontois (Galilait) et tarnais (Cial So), a tenu le cap, faisant de ces trois années celles d'un apprentissage réciproque entre ces trois sites constitutifs de la construction d'une culture d'entreprise commune, d'un chantier conséquent d'harmonisation des procédures et outils - toujours en cours - avec un seul et même objectif rappelé le 10 juin par le directeur Jean-Vincent Gauzentes lors de l'assemblée générale réunie dans le Cantal à Vézac : « être au service des productions laitières toutes espèces et des transformateurs de l'agroalimentaire en assurant un maillage territorial fort de 35 départements ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

En passant la brique de lait demi-écrémée à 0,80 € en magasin (contre 0,76 € auparavant, NDLR), nous arrivons à payer les producteurs 430 € les 1000 l. Par contre, je ne dégage aucune marge, si ce n’est les 10 % d’Égalim

explique Michel Biero, directeur Achats Lidl France, qui souhaiterait voir ses concurrents lui emboîter le pas.