Le Réveil Lozère 31 mars 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Trop de corps étrangers lors des équarrissages

La Secanim Saria, société responsable de l’équarrissage en Lozère, s’inquiète de la « recrudescence de corps étrangers trouvés sur les animaux lors des collectes ».

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La Secanim Saria, société responsable de l’équarrissage en Lozère, s’inquiète de la « recrudescence de corps étrangers trouvés sur les animaux lors des collectes ».
La Secanim Saria, société responsable de l’équarrissage en Lozère, s’inquiète de la « recrudescence de corps étrangers trouvés sur les animaux lors des collectes ». - © JC Gutner/Illustration

Notamment, expliquent les représentants de la Secanim Saria, les conducteurs sont de plus en plus confrontés à des ficelles accrochées aux animaux. Mais, sac, cordes ou fils de fer sont aussi à bannir. « Cette situation impacte négativement le traitement des produits collectés et abîme mécaniquement notre matériel de traitement, mettant en danger nos opérateurs lors des opérations de nettoyage des équipements de traitement », ont-ils rappelé.
Pour limiter ces problèmes, ordre a été donné aux conducteurs de ne plus collecter les animaux s’ils remarquent des corps étrangers sur ou autour des bêtes à partir du 1er avril. Ce qui aura pour conséquence de ralentir la collecte des animaux, et pour l’agriculteur concerné, de devoir prévoir un nouveau jour de passage avec les équarrisseurs pour venir récupérer les bêtes.
« Pour qu’un ramassage se passe dans de bonnes conditions, explique Luc Sarrouy chef de service élevage et responsable EDE, il faut le préparer ». Et rappelle que, premièrement, les animaux ne doivent pas être dans des sacs. De plus, les bêtes à ramasser doivent toujours être installées sur le même site – un emplacement qui est géolocalisé par l’équarrisseur. « Une fois que le site a été défini, les animaux doivent toujours y être placés », insiste Luc Sarrouy.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les milliers d’hectares de la Vallée de la Marne ainsi que quelques secteurs de l’Aube sont particulièrement touchés par ce champignon qui aime l’humidité et la chaleur

confirme Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV) et co-président du Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).