Le Réveil Lozère 02 septembre 2020 a 09h00 | Par RM

UE-Royaume-Uni : les négociations n’avancent pas d’un iota

À l’issue d’une septième session de négociations sur la relation post-Brexit avec Londres, le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier, s’est dit, à l’occasion d’une conférence de presse le 21 août, « déçu et préoccupé » par l’absence d’accélération des négociations.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
À l’issue d’une septième session de négociations sur la relation post-Brexit avec Londres, le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier, s’est dit, à l’occasion d’une conférence de presse le 21 août, « déçu et préoccupé » par l’absence d’accélération des négociations.
À l’issue d’une septième session de négociations sur la relation post-Brexit avec Londres, le négociateur en chef de l’UE, Michel Barnier, s’est dit, à l’occasion d’une conférence de presse le 21 août, « déçu et préoccupé » par l’absence d’accélération des négociations. - © Thomas Haley/Illustration

Michel Barnier a notamment regretté le manque de volonté des négociateurs britanniques de progresser sur les sujets fondamentaux. « Il n’y aura pas d’accord –zéro tarif zéro quota – si les Britanniques ne donnent pas de garanties suffisantes pour trouver une solution équitable et durable pour les pêcheurs européens et pour assurer un cadre crédible et opérationnel de conditions de concurrence équitable (normes sociales, environnementales, aides d’État, ndlr) », a-t-il déclaré. Et d’ajouter qu’« il n’y aura pas d’accès à la carte au marché unique européen ». Michel Barnier a donc appelé les Britanniques à « une cohérence réglementaire », condition indispensable pour trouver un accord équilibré. « À ce stade, un accord avec le Royaume-Uni et l’UE semble peu vraisemblable. Je ne comprends tout simplement pas pourquoi nous gâchons un temps précieux », a-t-il également regretté.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Les engagements et les efforts fournis par tous les maillons de la filière semblent être reconnus et appréciés pour une grande partie des interrogés

se félicite Interbev (interprofession bétail et viandes), d’après un sondage publié le 24 février.