Le Réveil Lozère 22 juin 2022 a 15h00 | Par Le Réveil Lozère en collaboration avec Agrapresse

Un accord à l'arraché sur la sécurité alimentaire, entre autres

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Les membres de l'OMC sont parvenus dans la nuit du 16 au 17 juin à l'issue de leur 12e conférence ministérielle, à un accord sur un paquet de mesures concernant l'agriculture, la pêche et la levée temporaire des brevets sur les vaccins anti-Covid. Obtenu après une prolongation des discussions de 36 heures, ce résultat a été qualifié de « sans précédent » par Ngozi Okonjo-Iweala, la directrice générale de l'OMC. « Il y a longtemps que l'OMC n'avait pas obtenu un nombre aussi important de résultats multilatéraux », a-t-elle commenté. Parmi les textes adoptés dans ce paquet : une déclaration ministérielle, sans portée contraignante, sur la sécurité alimentaire qui souligne l'importance de ne pas imposer de prohibitions ou de restrictions à l'exportation face à la flambée des cours des matières premières agricoles. Un second texte, contraignant lui, protège les achats de nourriture du Programme alimentaire mondial (PAM) de restrictions à l'exportation. Pour rassurer l'Inde, qui a longtemps bloqué son adoption, la décision précise que cela n'empêchera pas l'adoption par tout membre de mesures visant à assurer sa sécurité alimentaire intérieure conformément aux règles de l'OMC. Enfin, des programmes de travail, en vue de la prochaine conférence ministérielle qui devrait se tenir fin 2023, ont été adoptés sur les mesures sanitaires et phytosanitaires et sur la réforme de l'OMC (notamment pour débloquer l'organe de règlement des différends).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

À chaque attaque, tous les éleveurs doivent pouvoir accéder aux tirs de défense simples, voire renforcés, sans entrave

défend Claude Font, référent loup pour la FNO (éleveurs ovins, FNSEA).