Le Réveil Lozère 12 mai 2021 a 09h00 | Par GS

Un atlas pour mieux saisir la richesse naturelle de l'Aubrac

Lancés dans sept communes du parc de l'Aubrac, les atlas de la biodiversité communale fournissent des résultats encourageants sur la connaissance des espèces du territoire et des pratiques pour mieux les protéger. Bilan de trois ans d'activité.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Lancés dans sept communes du parc de l'Aubrac, les atlas de la biodiversité communale fournissent des résultats encourageants sur la connaissance des espèces du territoire et des pratiques pour mieux les protéger. Bilan de trois ans d'activité.
Lancés dans sept communes du parc de l'Aubrac, les atlas de la biodiversité communale fournissent des résultats encourageants sur la connaissance des espèces du territoire et des pratiques pour mieux les protéger. Bilan de trois ans d'activité. - © Marion Ghibaudo/Illustration

C'est un programme à petite échelle mais essentiel pour améliorer les connaissances naturalistes. Depuis 2017, le parc naturel régional de l'Aubrac mène l'opération « atlas de la biodiversité communale » (ABC) dans sept communes, dont deux en Lozère : Recoules-d'Aubrac et Grandvals. Ce jeudi 6 mai, un premier « jeudi de la biodiversité » a permis de découvrir les résultats de ces trois années de travail mêlant à la fois de la sensibilisation du public et de la recherche scientifique. Des inventaires ont été conduits dans trois domaines : les papillons, les chauves-souris et la flore. « L'objectif est de prendre en compte la biodiversité dans l'ensemble des activités humaines, notamment à l'échelle communale » explique Étienne Hérault, chargé de mission au parc. Cet ABC est financé par l'office français de la biodiversité (OFB) et mené conjointement avec les associations environnementales comme la ligue de protection des oiseaux ou le Reel 48.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

En bref
5 breve(s) � voir toutes
la phrase de la semaine

Il est nécessaire que les particularités des projets agricoles soient prises en compte : la FNSEA et l’Apca poursuivront leur combat pour exclure les bâtiments à vocation agricole du dispositif

lancent les organisations dans un communiqué le 4 juin.