Le Réveil Lozère 27 mai 2020 à 09h00 | Par Suzanne Marion - Source Institut de l’élevage et ANICAP

Un bon entretien, gage d’efficacité et de longévité

Le choix et la bonne installation des faisceaux trayeurs sont très importants en élevage caprin, mais il ne faut pas négliger l’entretien régulier des équipements.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’usure des manchons et tuyaux amène à la formation de micro-craquelures, pas toujours faciles à détecter à l’œil nu. Il faut penser à les remplacer régulièrement.
L’usure des manchons et tuyaux amène à la formation de micro-craquelures, pas toujours faciles à détecter à l’œil nu. Il faut penser à les remplacer régulièrement. - © Guillaume Perrin

En élevage caprin, le choix de faisceaux trayeurs adaptés aux besoins des trayeurs et de l’installation de traite, permet d’assurer quotidiennement une traite efficace et agréable, tant pour les hommes que pour les chèvres. L’entretien régulier de l’équipement est tout aussi primordial. L’Institut de l’élevage et l’Anicap (association nationale interprofessionnelle caprine) ont publié une fiche technique avec les clés pour « bien les choisir et les entretenir ».
Le choix du faisceau trayeur doit prendre en compte des critères importants comme la pose et la dépose, le poids et la prise en main, la nature des matériaux, la compatibilité avec l’installation de traite… Une fois les faisceaux trayeurs achetés, installés et réglés, reste à privilégier un entretien régulier et sérieux, pour en garantir l’efficacité et la longévité.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Il est inacceptable que les personnes qui produisent la majeure partie des aliments consommés dans le monde et qui sont les plus exposées face à des conditions météorologiques de plus en plus imprévisibles, soient aussi celles qui bénéficient du plus faible appui.

A déclaré Gilbert F. Houngbo, président du Fonds international de développement agricole (Fida), cité dans un communiqué.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui