Le Réveil Lozère 22 décembre 2021 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

« Un budget régional solide et solidaire » selon Carole Delga

Jeudi 16 décembre, l'assemblée plénière de la région Occitanie a adopté son budget 2022. « Nous maintiendrons en 2022 un haut niveau d'investissement pour poursuivre notre action en faveur de la relance, de la transition écologique, de l'éducation et de l'emploi », a souligné Carole Delga, présidente de la région Occitanie.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Jeudi 16 décembre, l'assemblée plénière de la région Occitanie a adopté son budget 2022. « Nous maintiendrons en 2022 un haut niveau d'investissement pour poursuivre notre action en faveur de la relance, de la transition écologique, de l'éducation et de l'emploi », a souligné Carole Delga, présidente de la région Occitanie.
Jeudi 16 décembre, l'assemblée plénière de la région Occitanie a adopté son budget 2022. « Nous maintiendrons en 2022 un haut niveau d'investissement pour poursuivre notre action en faveur de la relance, de la transition écologique, de l'éducation et de l'emploi », a souligné Carole Delga, présidente de la région Occitanie. - © Marion Ghibaudo/Illustration

Santé, culture, environnement : voilà les trois grands axes sur lesquels la région compte travailler plus fortement cette année. Sans oublier l'aménagement des territoires et les infrastructures, avec de nombreux dossiers qui devraient se poursuivre en 2022. Quant à l'agriculture, à travers le pacte vert et l'environnement, elle est, elle aussi, poussée au développement, notamment dans la bio et la transition agroécologique, et le cadre de la nouvelle Pac 2023-2027.

Pour une agriculture durable
En 2022, notamment, le programme régional Feader devrait être écrit, qui guidera la politique agricole de la région pour cinq ans. La région Occitanie a, dans ce cadre, défini trois principaux objectifs : la transition agroécologique en accompagnant les agriculteurs dans la mise en place de pratiques plus durables, le renouvellement des générations en soutenant fortement l'installation de nouveaux agriculteurs et la simplification des démarches administratives. Sur ces cinq années, 440 millions d'euros de fonds Feader devraient ainsi être mobilisés pour aider à atteindre ces objectifs, selon les chiffres présentés par la région.
« Nous avons une agriculture de la qualité en Occitane, qui a mieux résisté aux crises que dans d'autres régions », a souligné la présidente de région. Une agriculture de la qualité que la région souhaite continuer à aider à croître en poussant au développement des circuits courts, de la bio et des signes de qualité.
Par ailleurs, après une première expérimentation en 2021 sur six territoires test, la région Occitane espère généraliser les « contrats agriculture durable », pour une enveloppe totale d'1 million d'euros. Selon la région Occitanie, « l'objectif des contrats est d'aider les agriculteurs et les éleveurs d'Occitanie à réfléchir sur leurs pratiques et leurs investissements », en proposant aux agriculteurs un accompagnement sur-mesure via des diagnostics d'exploitation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

la phrase de la semaine

Grâce aux reports de stock de l’année 2021, la majorité des éleveurs et éleveuses sont sereins pour cet hiver mais sont préoccupés par la possibilité que l’année 2023 puisse ressembler à 2022, auquel cas les bilans fourragers seraient loin de l’équilibre

rapporte la dernière note agro-climatique de l’Idele (Institut de l’élevage), publiée le 17 novembre.